Qu’est-ce qu’un cheveu et comment en prendre soin?

Qu’est-ce qu’un cheveu et comment en prendre soin?

Pour bien prendre soin de vos cheveux, il faut d’abord bien comprendre la nature même des cheveux ainsi que leurs composants et la façon dont ils réagissent face à l’environnement. Dans ce blog, vous aurez tous les éléments nécessaires  pour bien comprendre ce qu'est un cheveu ainsi que toutes les informations nécessaires afin de bien en prendre soin et avoir une chevelure en bonne santé et resplendissante de jeunesse.

La composition et la source de la couleur des cheveux

Le cheveu est un poil. Comme pour les ongles, sa partie visible est constituée de cellules mortes. Ce n’est donc pas cette partie qui pousse et s’allonge, mais la partie interne. Il est composé principalement d'une protéine particulière appelée la kératine, de lipides provenant des glandes sébacées et assurant sa protection, et enfin de mélanine, pigment responsable de la couleur naturelle.

Chiffres clés

  • Le diamètre d'un cheveu varie entre 50 et 100 micromètres;
  • Nombre de cheveux qui composent la chevelure: de 120 000 à 150 000;
  • Le poids d'une chevelure: 5 à 200 grammes;
  • Le record de longueur d'une chevelure est 4,2 mètres;
  • 50 à 100, c'est le nombre des cheveux que l'on perd naturellement par jour;
  • La masse moyenne qu'un cheveu peut supporter est 100 grammes;
  • Le cheveu pousse d'un centimètre par mois, soit 12 centimètres par an.

La structure du cheveu

Chaque poil de la chevelure humaine a la forme structurelle d’une plante, avec racine et tige. On distingue : la tige, le follicule, la glande sébacée et le muscle arrecteur.

  • La tige

C’est la partie apparente du cheveu. Elle se compose de kératine, qui lui donne un aspect lisse, frisé ou ondulé, fin ou épais et dont les caractéristiques sont transmises génétiquement, ainsi que de pigments de mélanine qui elles lui donnent la couleur.

La tige est constituée de cellules mortes. Un cheveu sain, grossi au microscope, ressemble à un épi de blé, avec des écailles empilées les unes sur les autres comme les tuiles d’un toit. 

  • Le follicule ou racine

Le cheveu se forme et croît à l’intérieur d’un bulbe appelée follicule. Le follicule pileux se situe dans le derme, 5 mm sous l’épiderme. Dans la papille qui est au centre du follicule se trouvent les vaisseaux nourriciers extrêmement fins qui transportent tous les éléments nutritifs nécessaires au développement du cheveu. C’est là que le cheveu se forme et se pigmente.

  • La glande sébacée

Elle se situe juste au-dessus du bulbe. C’est elle qui fabrique le sébum, indispensable pour la protection de la tige du cheveu et de la peau du cuir chevelu. Le sébum graisse le cheveu, le rend plus résistant et le protège contre les agressions (pluie, soleil, pollution). La qualité et la quantité de sébum interfèrent donc sur le cheveu et le cuir chevelu.

  • La mélanine

C’est un pigment de couleur foncé (du noir jusqu'au brun tirant sur le rouge) se trouvant dans les cheveux.

La mélanine existe sous deux formes de pigment: l'eumélanine, plutôt sombre et la phéomélanine, plutôt claire.

La mélanine est responsable de la couleur naturelle des cheveux. Produite au fond de la racine par les mélanocytes (cellules de l'épiderme, situées dans le bulbe), elle est ensuite transmise au kératinocytes alors que le cheveu est en formation. C'est pour cela que le cheveu est coloré dès sa naissance.

Les trois types principaux de cheveux

  • Les cheveux normaux

Ils sont légers, souples, brillants, faciles à coiffer, doux au toucher et peuvent se contenter d'un shampoing hebdomadaire pour rester propres.

Ces cheveux n'ont pas besoin de soins particuliers.

  • Les cheveux gras

Ils sont plats, sans volume, difficiles à coiffer, ont un aspect huileux et terne et collent au crâne.

Ce type de cheveux nécessite des soins particuliers comme l'utilisation d'un shampoing doux à pH neutre.

En Belgique et en France, près de 40% de la population a les cheveux gras.

  • Les cheveux secs 

Ils sont cassants, ternes, manquent de souplesse, s'emmêlent facilement et accrochent lors du brossage. Le cuir chevelu de ce type de cheveux est très sensible.

Des soins particuliers sont donc nécessaires pour ce type de cheveux.

Stades de développement des cheveux 

La nature de nos cheveux peut varier au cours de notre vie: cheveux gras à l'adolescence, puis secs une fois adulte et à nouveau gras à l'attente du premier bébé. C'est le cas de très nombreuses femmes puisque la nature de nos cheveux dépend de plusieurs facteurs, à savoir:

  • L’hygiène de vie
  • Une bonne santé générale
  • Une alimentation équilibrée
  • Un sommeil suffisant
  • Les facteurs héréditaires
  • Les soins qu'on apporte aux cheveux

Les facteurs internes et externes du grisonnement

Les études scientifiques les plus récentes ont déterminé que les cheveux gris sont fortement liés à des facteurs externes qui n’ont rien à voir avec le vieillissement. En voici quelques-uns des plus importants :

  • La pollution

Les polluants peuvent causer un grisonnement précoce. Des études suggèrent que les agents chimiques génèrent des radicaux libres, également appelés stress oxydatif, qui nuisent à la production de mélanine et accélèrent le vieillissement du système pileux. Aussitôt que cheveux et poils sortent du follicule, ils meurent. C’est donc ce qui se passe au niveau du follicule qui aura l’impact le plus important. Les facteurs environnementaux ont donc de l’importance. 

  • Le stress

Le président Obama est entré à la Maison-Blanche avec une chevelure noire. Cinq ans plus tard, les gens s’inquiétaient : il était complètement grisonnant. Or, le lien entre stress et grisonnement fait l’objet de nombreux débats. Pour beaucoup de scientifiques, il ne fait aucun doute que le stress stimule le bagage génétique.

Ce qui veut dire que si vous n’êtes pas programmé pour grisonner prématurément, le stress ne changera rien à votre couleur de cheveux. Mais si le grisonnement précoce est dans vos gènes, alors le stress vous fera blanchir plus vite et plus tôt.

  • Le tabagisme

L’exposition à la fumée de cigarette peut altérer la couleur de vos cheveux, peu importe que ce soit vous ou quelqu’un dans votre maison qui soit accro à la cigarette. Une recherche publiée en 2013 indique que les fumeurs courent 2,5 fois plus de risques de grisonner prématurément – sans doute à cause des quantités astronomiques de radicaux libres produits par la combustion du tabac. Les cheveux blancs ne sont ainsi qu’une raison de plus d’arrêter !

  • Les hormones

Un simple coup d’œil sur une photo de vous datant d’une dizaine d’années vous mettra face à ce constat : vos cheveux ne sont plus les mêmes. À cause des hormones, vos cheveux peuvent, avec le temps, changer de texture, de densité et de couleur. Ce phénomène devient plus évident passé la trentaine. C’est vers cet âge que les gens commencent à consulter et à se plaindre de ces problèmes. Et il y a bien sûr des femmes dans la cinquantaine en pleine ménopause qui n’ont pas le moindre cheveu gris. On suppose ici la conjonction de trois facteurs : la génétique, l’environnement et les changements hormonaux. Les experts tentent toujours de comprendre comment les hormones (œstrogènes, progestérone, cortisol, etc.) influencent le grisonnement.

  • La production de mélanine (qui décroît avec le temps)

Vous n’êtes peut-être pas prêt à grisonner, mais vos cheveux le sont. La production de mélanine – qui donne à vos cheveux leur pigment – décroît avec l’âge. Après la trentaine, chaque décennie augmente vos chances de grisonner de 10 à 20 %. Même si certains d’entre nous gardent plus longtemps leur couleur naturelle, il y a là quelque chose d’inévitable : tôt ou tard, vos cheveux tourneront au blanc. Ceci évidemment, si nous n’apportons aucune aide extérieure aux mélanocytes. C’est là tout l’intérêt de la lotion anti grey hair de chez Hauliga®.

  • Le vieillissement naturel

Avec l’âge, le corps produit moins de mélanine. Les follicules pileux, qui produisent les cheveux et les poils, contiennent des cellules remplies de mélanine (appelées mélanocytes). Au fil du temps, les follicules pileux produisent moins de mélanine et les nouveaux cheveux et poils qui poussent sont plus pâles.

  • La génétique

Celle-ci joue aussi un rôle dans le grisonnement des cheveux. Si vos parents ont eu des cheveux gris tôt, il y a de bonnes chances que ce soit aussi votre cas. La décoloration prématurée à l’adolescence a aussi été associée à l’obésité, au tabagisme et à des syndromes génétiques rares.

Cependant les études les plus récentes sur le sujet ont prouvé que les facteurs endogènes du vieillissement sont moins importants que les facteurs développés au chapitre précédent.

La bonne nouvelle est donc que l’on peut combattre le grisonnement via des actions naturelles et saines. La lotion Anti Grey Hair de chez Hauliga® s’inscrit dans cette logique puisqu’elle permet à vos cheveux de mieux affronter les facteurs externes. En effet, son action antioxydante a pour effet directe que les mélanocytes produisent 364% de mélanine en plus qu’avant l’utilisation de la lotion. La lotion combat les agressions quotidiennes de la pollution et des autres facteurs oxydants sur les membranes des mélanocytes. Ainsi, la nature peut reprendre son droit et travailler efficacement.

La conséquence directe ? Des cheveux plus jeunes et plus sains plus longtemps ! 

Les différents types de cheveux

La forme du bulbe détermine la forme naturelle du cheveu: si le bulbe est droit, le cheveu est raide et si le bulbe est courbé, le cheveu est soit bouclé ou frisé. On distingue donc trois grands types de cheveux, à savoir :

  • Les cheveux asiatiques

Ils ont une vitesse de croissance très importante: 1,3 cm par mois. Cependant, une chevelure de type asiatique possède moins de cheveux que les autres types.

Un cheveu asiatique pousse droit, perpendiculaire au cuir chevelu.

  • Les cheveux africains

Ils ont une croissance inférieure à 0,9 cm par mois et poussent plus lentement. La densité de la chevelure africaine est légèrement supérieure à celle de la chevelure asiatique.

Un cheveu africain pousse presque parallèle au cuir chevelu en vrillant sur lui-même.

  • Les cheveux caucasiens (ou cheveux européens)

Ils ont une vitesse de croissance de 1,2 cm par mois et ont la densité la plus élevée.

Un cheveu caucasien pousse d'une façon oblique en présentant une certaine courbe.

Classement des cheveux par ondulation

Les cheveux se classent aussi avec leur niveau d’ondulation, d’aucune ondulation avec les cheveux raides à l’ondulation extrême avec les cheveux crépus. En voici la classification :

  • Les cheveux raides sans aucune ondulation.
  • Les cheveux ondulés (avec une forme de vagues).

 Ce groupe de cheveux se divise en trois sous-groupes:

  1. Des cheveux fins avec des ondulations plutôt faibles.
  2. Des cheveux moyens avec des ondulations plus prononcées et en forme de vagues.
  3. Des cheveux épais avec des ondulations plus nombreuses et plus prononcées. Ce type de cheveu est facile à styliser.
  • Les cheveux bouclés

Ils se coiffent facilement s'ils sont en bonne santé, s'enroulent lorsque la coupe est trop courte et ne tiennent jamais à plat. Ce groupe de cheveux concentre trois sous-groupes:

  1. Des grosses et larges boucles bien définies sur toute la longueur des cheveux
  2. Des cheveux comprenant un mélange des boucles moyennes et serrés en forme de ressorts.
  3. Les boucles sont petites, très resserrées et en forme de spirales.
  • Les cheveux crépus

Ils sont très frisés et sont cinq fois plus longs qu'ils n'y paraissent.

Il existe deux sous-groupes:

  1. Cheveux très bouclés, épais et résistants qui forment des boucles qui ressemblent à un S, une fois qu'on les étires.
  2. Cheveux moyennement épais, également nommé 4z car les 4b étirés ressemblent à un z.

Le rôle de la mélanine et les différentes couleurs naturelles de cheveux

La mélanine est un pigment colorant aussi bien la peau que les cheveux. Plus la tige pilaire contiendra de mélanine plus elle sera foncée, mais la différence de couleur que nous pouvons observer à l’œil nu ne s’arrête pas à la quantité de mélanine présente dans nos cheveux. Il existe deux principales sortes de mélanine :

  • La phéomélanine

Elle est responsable des couleurs d’une échelle allant du blond vers le roux

  • L’eumélanine

Elle donne des teintes de couleurs allant du noir au rouge.

Il existe 8 couleurs naturelles, les autres sont produites grâce à des quantités plus ou moins importantes de mélanine : noir (couleur la plus commune dans le monde), brun (la deuxième couleur la plus commune dans le monde), auburn, châtain, roux, blond, gris et pour finir blanc.

Les différents types de mélanine ont une composition chimique légèrement différente. Ces pigments sont formés par  polymérisation de molécules synthétisées à partir de l’acide aminé tyrosine. Ce sont toutes deux des molécules organiques.

Le rôle de la mélanine

La mélanine est responsable de la coloration des cheveux.

On qualifie parfois abusivement de cheveux gris une présence simultanée de cheveux blancs et bruns donnant une impression de gris. Une autre expression également répandue et plus exacte est poivre et sel.

La mélanine est donc le colorant naturel des cheveux. Plus la concentration de mélanine dans le cheveu est élevée, plus le cheveu sera coloré.

Dès lors, l’objectif de la lotion Anti Grey Hair de chez Hauliga® est de permettre aux mélanocytes de produire un maximum de mélanine et donc de colorer au mieux les cheveux naturellement.

La réaction aux cheveux blancs en Europe

Pour nous, Occidentaux, les cheveux blancs sont la marque naturelle de l'âge : à partir de 50 ans, ils apparaissent, et cela nous semble normal. Pourtant, il faut bien admettre que certains d'entre nous blanchissent plus tôt ou plus vite que dans certains pays, les cheveux blancs sont réservés aux personnes très âgées, leur apparition à partir de 50 ans étant une exception et le signe d'une santé défaillante. Dans nos pays, donc, les cheveux blancs apparaissent tôt et sont mal acceptés tout en étant considérés comme une fatalité que l'on contourne en ayant recours aux colorations. Il n'y a pourtant rien de fatal dans leur apparition. Et des solutions existent pour éviter qu’ils n’envahissent votre crâne !

La catalase, au cœur de la dépigmentation

Pour leur activité, les cellules utilisent de l’oxygène, dont une petite fraction libère des dérivés très agressifs pour celles-ci : les fameux radicaux libres également appelés stress oxydatif, tristement célèbres pour leur responsabilité engagée dans des lésions cellulaires, tissulaires et génétiques entraînant notamment le ralentissement de la production de mélanine et donc les cheveux blancs et gris.

Dans un organisme sain, les radicaux libres sont neutralisés par des enzymes fabriquées par les cellules. Parmi ces enzymes, une joue un rôle particulièrement important dans la pigmentation des cheveux : la catalase. Cette enzyme agit comme un antioxydant. Lorsqu’elle vient à manquer, une petite aide extérieure n’est pas de refus ! C’est là qu’intervient la lotion Anti Grey Hair ! C’est un antioxydant naturel qui vient prêter main forte à la catalase pour neutraliser un maximum les radicaux libres.

Quand tout va bien, cette enzyme antioxydante est produite par les cellules et les protège contre un dérivé toxique de l’oxygène, le peroxyde d’hydrogène, en le transformant en eau.

À chaque instant, catalase et peroxyde d’hydrogène se livrent un combat sans merci pour assurer le fonctionnement de l’organisme. La Lotion Anti Grey Hair de Hauliga®, vient donc jouer le rôle de renforts sur le champ de bataille pour donner de l’aide bien nécessaire à la catalase.

Lorsque le peroxyde d’hydrogène remporte le combat, les cheveux perdent leur couleur et deviennent blancs. Ce radical libre inhibe ou détruit la catalase. Quand l’enzyme protectrice est absente, le peroxyde d’hydrogène bloque ainsi toute la production de la mélanine, pigment responsable de la couleur de la peau et des cheveux. C’est pourquoi il est très intéressant d’aider la catalase en lui apportant des antioxydants naturels de façon ciblée ! Et devinez quoi ? C’est exactement ce que fait la lotion Anti Grey Hair de chez Hauliga®.

Notez que les radicaux libres font partie d’un processus normal. À ce titre, leur présence en quantité saine a des effets protecteurs car ils détruisent les agents pathogènes et les cellules défectueuses potentiellement cancéreuses. Il faut donc bien veiller à favoriser l’équilibre de l’organisme entre enzymes et radicaux libres.

Articles Récents